Genre Corynebactérium

GENRE CORYNEBACTERIUM

 

=> bacilles à gram + , en "massue", forme irrégulière

TAXONOMIE : 

- Corynebacterium diphteriae = agent de la diphtérie 

- Corynebacterium jeikeium = sepsis chez immunodéprimé 

- Corynebactérium urealyticum = infection urinaires (hopital)

 

CORYNEBACTERIUM DIPHTERIAE 

 

HABITAT : bactérie strictement humaine qui colonise le rhinopharynx 

POUVOIR PATHOGENE : LA DIPHTERIE

Transmission par voie aérienne, par la salive, sécrétions du rhino-pharynx. 

Maladie épidémique importante

VACCIN OBLIGATOIRE

FORME CLINIQUE : deux étapes 

- forme invasive = angine diphtérique

- forme toxinogène = complication grave

  • ANGINE DIPHTERIQUE : incubation 2 à 5 jours,

symptomes = amygdales inflammatoires recouvert d'un enduit blanchâtres ou fausse membrane blanche très adhérentes. 

=> obstruction du larynx  = CROUP , risque d'asphyxie mortelle. 

​PHYSIOPATHOLOGIE :

La fausse membrane est due à une forte réaction inflammatoire. Elle est constituée de polynucléaires dans la fibrine. La souche est résistante à la phagocytose grâce à l'antigène K. La souche est toxinogène = diffusion d'une exotoxine dans le myocarde et les tissus nerveux. 

Conséquences = myocardite, atteinte neurologique, syndrôme hémorragique, insuffisance rénale. 5-10% de mortalité. 

DIAGNOSTIC : par écouvillonnage des zones inflammés du nasopharynx 

=> Bacilles à G+, fins ou trapus, en forme de massue, lettres chinoises, immobile ( si angine : flore exclusive ! ) , AAF, CATALASE + 

Aspect sur milieux : 24/48H à 37°C

Tinsdale (cystine - tellurite) = colonies noires + halo noirs 

GS : béta-hémolytique en 

poursuive l'ID avec une galerie : APICORYNE

Corynebacterium diphtheriae 1Diphtheria photo phil 7323Tinsdale diphterie

 

MISE EN EVIDENCE DE LA TOXINE :

  • TEST D'ELEK

Elek 1 

MALADIE A DECLARATION OBLIGATOIRE (ANTIBIOGRAMME) 

VACCINATION : anatoxine antidiphtérique obligatoire pour enfant avant 18 mois. 

RAPPEL : tous les 5 ans ( jusqu'à 16-18 ans) puis tous les 10 ans

 

AUTRES CORYNEBACTERIUM :

C.urealyticum : 

Habitat : tractus uro-génital. La plus fréquentes en cliniques = cystite incrustante (2-5% des infections urinaires) 

Bactérie lipophile (culture difficile) à rechercher quand : 

- pH alcalin + cristaux phospho-ammoniaco-magnésiens 

- milieu spé : TWEEN 80 + ATB 

C.jeikeium :

Habitat : flore cutanéo-muqueuse chez les hommes (24-35%). Responsable d'infection nosocomiale à matériel étrangé, sepsis sévères, endocardites...

Multi-résistance aux ATB ( béta-lactamines, aminosides, tétracyclines)

 

DIAGNOSTIC DES CORYNEBACTERIUM 

Prélèvements : urine, sang, cathéters... 

Culture : GS ou G nutritive avec 5% de CO2 (favorise la croissance) = aspect : colo lisses, grasses, bord réguliers

C.urealyticum = souche lipophile a besoin de milieu enrichi en sérum ou TWEEN 80

  Catalase B-hémolyse Uréase glu sacch
C.diphtériae + Variable - + -
C.ulcerons + +/- + + Variable
C.xerosis + - - + +
C.jeikeium + - - + -
C.urealyticum + Variable +++ - -

 

TRAITEMENT : 

C.jeikeium et C.urealyticum = VANCOMYCINE + FLUOROQUINOLONE

Urealyticum C.urealyticum

 

Ajouter un commentaire